Détricotage, de l'artiste Catherine Rondeau. Photographie surréaliste inspirée de l’adolescence féminine. Évocation de la transition fille-femme dans un étrange univers hivernal onirique.

Détricotage

Après une longue pause, voici une nouvelle image qui s’ajoute à ma série Traversée boréale sur l’adolescence féminine.

Je l’intitule « Détricotage ».

Quelles soient à l’endroit ou à l’envers, il arrive un moment dans la vie où il convient de défaire un certain nombre de mailles pour mieux les reformer à notre image…

4 commentaires

  1. ANNE GORREE-DUVAL sur 14 octobre 2016 à 11 h 02 min

    Magique!

    • Catherine sur 14 octobre 2016 à 15 h 05 min

      Merci Anne! Je me suis justement rendue compte cette semaine que MAGIE et une anagramme d’IMAGE 😉
      Gros bisous à la ronde!

  2. Françoise Tounissoux sur 14 octobre 2016 à 11 h 20 min

    Une belle image qui m’a ramenée à une image d’enfance. Assise en face de ma mère qui tirait sur la laine pour la détricoter, je l’enroulais en écheveau sur mes deux bras tendus en traçant dans l’air des huit. Ensuite on faisait des pelotes à partir des écheveaux .

    • Catherine sur 14 octobre 2016 à 15 h 25 min

      Chouette souvenir Françoise, est-ce que tu tricotes toujours? D’après mes recherches, le thème du tricot et de la couture reviennent souvent dans les contes initiatiques populaires destinés aux jeunes filles. On n’en trouverait même trace dans le Petit Chaperon Rouge avec la fameuse formule «Tire la chevillette et la bobinette cherra ». Plutôt que d’être un mécanisme destiné à ouvrir une porte, la bobinette ferait en fait référence à une bobine pour enrouler du fil!

Laissez un commentaire