Lettre d'opinion de la photographe Catherine Rondeau de Montréal

Payer les artistes, une question d’équité

À suite de la publication de l’article Une photographe refuse d’exposer pour dénoncer des cachets insuffisants, dans l’édition du 7 février 2017 du Progrès Saint-Léonard, ce même journal publie, aujourd’hui, ma lettre d’opinion qui apporte quelques précisions sur la problématique des droits d’exposition. Lien vers l’édition en ligne ici.

Dans le même ordre d’idées, un collègue photographe m’a récemment fait part de son expérience de négociation avec une municipalité du Québec dans le cadre de l’organisation d’une exposition publique collective. Au départ, la municipalité n’offrait aucune redevance de droits d’exposition aux artistes. Plusieurs d’entre eux se sont unis et ont fait pression. Au final, la municipalité s’est pliée à la demande des artistes qui exigeaient la signature d’un contrat plus équitable.  Comme quoi la solidarité entre artistes est aussi un moyen efficace pour faire évoluer les mentalités et les pratiques…

Laissez un commentaire