CATHERINE RONDEAU

ancien temple de pierre envahi par la jungle et des racines géantes d'un arbre

La culture, patrimoine du genre humain

•  D’ANGKOR À KAMOURASKA  •

Après une longue pause estivale, loin des écrans, à bourlinguer avec ma famille dans le Sud-Est asiatique, à me remplir les yeux et l’esprit de la vie qui bat autrement, le temps est venu de rependre le fil de ce blogue. Si je suis bien occupée depuis mon retour à faire avancer plusieurs projets, le travail cet automne se fait surtout dans l’ombre. Comme bien des artistes, une partie importance de mon boulot consiste à régulièrement préparer et envoyer des projets d’exposition aux comités de programmation de divers lieux de diffusion. J’attends des nouvelles suite à l’envoi de plusieurs dossiers depuis le printemps dernier. Une exposition est déjà confirmée pour 2018 à la Maison culturelle et communautaire Montréal-Nord. Des détails suivront…

Quant à l’exposition de ma série Traversée boréale qui était prévue cet automne au Centre d’art de Kamouraska, elle a malheureusement été annulée, tout comme d’autres événements de la programmation 2017. Avec la baisse de subvention du Conseil des arts et lettres du Québec (CALQ) – une conséquence directe de la baisse de crédits alloués au CALQ par le gouvernement du Québec au printemps dernier –, c’est la vocation même du centre qui est désormais remise en question. Si pour l’instant le programme d’éducation artistique est maintenu, la prochaine édition de la Rencontre photographique du Kamouraska – un événement annuel depuis près d’une décennie – a été reportée à l’été 2019. Qu’un aussi beau lieu de diffusion qui a fait preuve d’un dynamisme remarquable au cours des dernières années soit menacé, c’est non seulement affligeant, c’est un non-sens. J’espère de tout cœur que des solutions soient bientôt trouvées pour permettre au Centre d’art de Kamouraska de poursuivre son mandat comme espace culturel incontournable sur le territoire bas-laurentien.

4 Comments

  1. Gaston A. Lacroix sur 13 novembre 2017 à 7 h 03 min

    Bien regrettable que Traversée boréale ait été annulée.

    • Catherine Rondeau sur 13 novembre 2017 à 11 h 31 min

      Je vous remercie pour votre commentaire monsieur Lacroix. En effet, j’étais moi aussi bien déçue, d’autant que je me faisais une joie de dévoiler ce travail sur le territoire même où la plupart des images ont été capturées.

  2. Anne Paingault sur 15 novembre 2017 à 2 h 17 min

    Je trouve , moi aussi , très regrettable le fait que l on vous annonce «  comme ça » l annulation d un projet … Ne perdez pas , en tous les cas, ce bel allant, cette belle ardeur qui est la vôtre ….

    • Catherine Rondeau sur 15 novembre 2017 à 11 h 17 min

      C’est promis! …même si j’avoue qu’il y a des jours plus embrumés que d’autres. Aujourd’hui : plein soleil! Merci vos mots d’encouragement. 🙂

Laissez un commentaire