saisie d'écran d'une vidéo montrant des fenêtres d'un aquarium avec une femme et un phoque dans l'eau

Une vidéo d'art dans les eaux de la femme phoque

Ça faisait un moment que j'y songeais à cette vidéo. L'idée m'est venue en 2018 lors de ma résidence artistique au Centre for Contemporary Arts de Glasgow. En complément aux photographies inspirées du conte celtique La femme phoque, je voulais créer une vidéo où l'on verrait des phoques en mouvement. Je n'ai toutefois pas réussi à capter le matériel nécessaire en Écosse. C'est à mon retour au pays que j'ai pensé demander une autorisation pour filmer à l'Aquarium de Québec. Le jour du tournage, lorsque je me suis pointée à la piscine extérieure, de nombreux phoques batifolaient joyeusement dans l'eau. J'ai posé ma caméra au bord du bassin et longuement tourné les plongées et les remontées, clapotis, clapota... Avec leurs grands yeux doux au regard humain, ces drôles d'animaux dégagent une bienveillance taquine et émouvante.  C'était chouette de les voir d'aussi près. J'ai eu droit à quelques éclaboussures et même à un bisou sur mon objectif!

photo de la tête d'un phoque dans une piscine
Saisie d'écran de ma captation vidéo à l'Aquarium de Québec.

N'empêche, je restais sur ma faim. Les images captées à la surface de l'eau ne rendaient pas l'ambiance que je souhaitais créer. Ce n'est qu'en m'apprêtant à quitter les lieux que j'ai découvert, par hasard, les fenêtres en contre-bas du bassin qui permettaient de voir les phoques nager sous l'eau. Eurêka! J'ai tout de suite su que ce serait ces tout derniers plans qui me serviraient dans ma vidéo. J'adore quand les événements fortuits s'avèrent de véritables trouvailles.

Il me restait encore beaucoup de boulot pour en faire quelque chose de spécial. Je voulais jouer avec ces images en mouvement, manipuler la vidéo, transformer le réel comme je le fais dans ma pratique photographique. Un nouvel apprentissage pour moi. Le résultat est une œuvre vidéographique surréelle qui fait écho aux photos de ma série La femme phoque. De quoi me donner le goût de continuer à explorer l'univers de la vidéo artistique...

Je tiens à souligner toute ma reconnaissance à l'Aquarium de Québec pour l'accès précieux qui m'a été accordé.