CATHERINE RONDEAU

Les lettres A et V forment le logo du RAAV

À la vice-présidence du RAAV, l’engagement continue

Après avoir siégé un an comme administratrice sur le conseil d’administration du Regroupement des artistes en arts visuels du Québec (RAAV), j’ai dernièrement été élue au poste de vice-présidente. Une transition qui vient affermir mon engagement au sein de cette association. Au cours de la dernière année, je suis fière d’avoir défendu le principe du droit d’exposition lors de discussions avec la direction du réseau Accès culture Montréal et dans le cadre des consultations publiques sur le projet de Politique de développement culturel de la Ville de Montréal 2017-2022. Des efforts qui se répercutent dans le texte final de la politique de développement de la ville et, plus concrètement, dans le nouveau mot d’ordre au réseau Accès culture Montréal qui vise le respect la grille tarifaire RAAV-CARFAC en matière de redevances de droits d’auteur. D’ailleurs, les artistes qui se verraient proposer des conditions qui ne correspondent pas à cette grille par des diffuseurs affiliés au réseau, sont fortement encouragés à communiquer avec le RAAV afin que l’incident soit rapporté à la direction du réseau qui s’est engagée à tenter de rectifier la situation.  C’est une très bonne nouvelle pour les centaines d’artistes qui exposent tous les ans dans le réseau Accès culture Montréal!

Trop d’artistes en arts visuels comprennent encore mal le rôle et l’importance du RAAV. Cette association est pourtant aux premières lignes pour défendre leurs droits et leurs intérêts. Adhérer au RAAV, c’est non seulement un moyen d’asseoir sa crédibilité comme artiste, c’est un geste de solidarité qui nous rend collectivement plus forts pour obtenir des conditions de travail respectables.

Laissez un commentaire