CATHERINE RONDEAU

Pourquoi je quitte Facebook?

C’est décidé, je quitte Facebook. Et du même coup Instagram (qui appartient à Facebook).

Au début, j’étais curieuse de voir si ces plateformes me permettraient de garder un meilleur contact avec mes amis et de promouvoir mon travail photographique. Or, ce n’est pas le cas.

Les algorithmes nous enferment dans un cycle vicieux : pour que nos publications s’affichent bien dans les fils de nouvelles, il faut beaucoup interagir avec le contenu des autres et/ou payer. En fait, tout est calculé pour nous inciter à y passer un maximum de temps afin d’absorber un maximum de publicité.

Les publicités en question correspondent à nos intérêts, réduisant notre champ de vision. Sans parler des données personnelles collectées et revendues à d’autres entreprises. Certains vont jusqu’à affirmer que Facebook, par son absence de contrôle sur les contenus publiés, permet à des organismes de manipuler les processus de démocratie propre à l’Occident…

Quoi qu’il en soit, Facebook et Instagram – malgré tous les « j’aime » qu’ils font circuler –, ne m’apportent pas d’amour. Je choisis de ne plus y perdre une minute, la vie est bien trop courte!

Dans les prochains jours, je vais supprimer toutes mes publications, retirer tout le monde de ma liste d’amis et fermer mes comptes. Beaucoup de traces resteront malgré tout, je le savais d’entrée de jeu. Au moins je cesserai d’alimenter la machine.

Mes amis, je suis confiante qu’on trouvera de bien meilleurs moyens de communiquer! 🙂

 

Suivre mes activités professionnelles

Pour être au courant de mes activités artistique, le mieux c’est de vous abonner à l’infolettre que j’envoie 4 à 6 fois par année. Je me prépare à en envoyer une bientôt avec plusieurs nouvelles (exposition, conférence, publication, etc.).

Ciao Facebook!

Laissez un commentaire