CATHERINE RONDEAU

Street intersection dominated by tall clock tower.

Blogue en pause durant ma résidence artistique au CCA de Glasgow

Voilà presqu’une semaine que je suis arrivée à Glasgow pour ma résidence artistique au Centre for Contemporary Arts (CCA). Je me pince encore pour y croire! J’adore la ville, son énergie, sa richesse culturelle. Je quitte tranquillement le mode repérage des lieux pour instaurer un nouveau rythme qui favorisera l’incubation et la création. Je rappelle que mon projet de résidence vise à explorer la structure archétypale du conte « La femme phoque », c’est-à-dire le symbolisme universel qui se logerait au ceux de l’histoire.

 

POURQUOI J'APPUIE SUR PAUSE

Afin de prendre soin et de profiter au maximum de cette parenthèse exceptionnelle qui m’est offerte, je compte rester discrète au cours des trois prochains mois. Je mets donc mon blogue – tout comme mon activité sur mes pages Facebook et Instagram – en pause le temps de mon séjour en Écosse. Le sentiment de légèreté engendré par cette décision m’incite d’ailleurs à entrevoir d’autres changements dans ma stratégie de communication. Mais pour l’instant, je tourne mon attention vers l’intérieur alors que je plonge à la recherche de ma peau de phoque…

Dessin d'un corps de phoque avec la tête d'une femme.
© Selkie, Aine Scannell

COUP D'OEIL SUR GLASGOW

Le centre de Glasgow – où je suis logée – est à la fois très animé et agréable avec ses nombreuses rues piétonnes et son mélange d’architecture ancienne et moderne. Les pubs foisonnent, les gens n’hésitant pas à prendre leurs bières en terrasse malgré le temps plutôt frisquet. Quant aux cornemuses, ce n’est pas un mythe, elles retentissent un peu partout!

6 Comments

  1. Pilar Macias sur 14 mars 2018 à 11 h 24 min

    Bonne création

  2. Clara sur 14 mars 2018 à 11 h 29 min

    Que la vieille Europe te connecte à une nouvelle création! Bon séjour…

    • Catherine Rondeau sur 15 mars 2018 à 5 h 51 min

      Ah! Le pouvoir des vieilles pierres, elles font déjà du bien à voir… Merci Clara, je t’embrasse.

  3. Mama C. sur 14 mars 2018 à 15 h 29 min

    Quelle bonne idée que de te déconnecter du monde virtuel omniprésent pour mieux te brancher sur ton univers intérieur, siège de la créativité. Puisses-tu nager bientôt dans les eaux limpides de l’inspiration!

    • Catherine Rondeau sur 15 mars 2018 à 5 h 54 min

      Pour l’instant l’eau est plutôt brouillée, mais quand même très bonne! xx

Laissez un commentaire