CATHERINE RONDEAU

Une femme regarde une grande photographie encadrée d'une jeune fille qui tient un vieil appareil photo dans la neige.

Une exposition estivale rafraîchissante

Le montage de ma série photographique Traversée boréale au Centre d'exposition de Mont-Laurier la semaine dernière s'est déroulé comme un charme. La directrice générale, Marie-Anick Larochelle, et la coordonnatrice, Olga Daussà Pastor, m'ont accueillie avec sympathie et professionnalisme.

Après le déballage des cadres, nous avons pris le temps de bien considérer la disposition des images dans l'espace. L'oeil avisé d'Olga a grandement contribué à créer une belle lecture visuelle d'un tableau à l'autre. L'accrochage est toujours une opération délicate. Il faut que ce soit droit, équilibré et que ça respire. La manipulation de mes deux tirages de très grand format était particulièrement épineuse. Avec l'aide de Bernard et de Jean-Louis, tout s'est fait dans la bonne humeur!

Dans la petite salle attenante à la salle d'exposition principale, j'ai créé une installation photo inspirée du making-of complètement fou de la série. On y découvre des images et une vidéo qui révèlent d'une part les conditions de froid extrême dans lesquelles les prises de vue ont été effectuées et, d'autre part, la forte cohésion familiale qui a permis à cette série de voir le jour.

Des gens se tiennent debout dans une salle d'exposition et semble écouter une femme parler à l'avant

Un vernissage chaleureux

Lors du vernissage, un commentaire intéressant est venu de Michel Brunet, président du conseil d'administration du centre d'exposition, qui soulignait l'étonnante chaleur qui émane des images en dépit du leitmotiv hivernal. Il a aussi mentionné la lumière qui y domine alors que l'adolescence est généralement associée à une période plutôt sombre de l'existence. Ce sont en effet des aspects plutôt paradoxaux de cette série auxquels je n'avais pas songé. Si j'avais conscience de jouer, dans mon travail, sur la frontière entre la réalité et la fiction pour évoquer des tensions et des contradictions psychiques fréquentes chez les ados, ces contrastes visuels apportent une ambiguïté additionnelle qui participe à déstabiliser le spectateur. Et c'est tant mieux! Comme quoi les échanges avec le public sont souvent très riches pour les artistes...

D'ailleurs je remercie tous les gens qui sont venus au vernissage, vous étiez nombreux à poser des questions. C'est toujours plaisant de sentir un tel intérêt, ça fait chaud au coeur!

L'exposition se poursuit jusqu'au 18 août 2018.

Centre d'exposition de Mont-Laurier
385, rue du Pont
Mont-Laurier (Québec) J9L 3N7
Téléphone: 819-623-2441

Heures d'ouverture de la salle d'exposition
Du mardi au vendredi de 11 h à 18 h
Samedi 10 h à 16 h

 

Laissez un commentaire